Shinobi No Yami


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Haruyo Osamu [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Second PNJ
.:: Personnage non joueur ::.
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 19/07/2010


MessageSujet: Haruyo Osamu [UC] Lun 19 Juil - 18:49

Osamu Haruyo


« Être capable de trouver sa joie dans celle de l'autre
... voilà le secret du bonheur. »


      I n f o r m a t i o n s . n é c e s s a i r e s
      — N0M : Osamu
      — PRÉN0M(S) : Haruyo
      — SEXE :
      — ÂGE : 23 ans
      — VILLAGE : Suna no Kuni
      — AFINITEE(S) : Raiton et Katon -> Hikari
      — AUTRE :



Dossier




    — PHYSIQUE : Haruyo est une jeune kunoichi de 1m70 pour 50 kg autant dire qu’elle est assez grande pour son âge. Assez mince on lui souhaite que le peu qu’elle ait soit du muscle sinon on pourrait très bien ce demander comment elle est arrivée à être Kage. Haru’ possède une chevelure longue d’une couleur entre le rose et l’orangé qu’elle relève avec une pince derrière sa tête pour ne pas que ses cheveux la gêne dans ses combats, mais en tant normaux, c'est-à-dire dans son bureau ou hors combat elle les laisse bien entendu détachés et ceux-ci lui arrivent au milieu du dos. En restant dans les couleurs chaudes, elle possède deux yeux jaune/vert clair restant dans le même type de couleur avec ses cheveux et en harmonie avec les traits fin et encore doux de son jeune visage. Son teint plutôt clair met l’accent plus en profondeur sur ses cheveux ainsi que ses yeux.

    Étant une femme on pourrait la croire coquette mais non elle ne porte aucun bijou et préfère faire dans le confort plutôt que dans le beau. Elle porte seulement sur bandeau de Sune au niveau du front signe qu’elle appartient et dirige aujourd’hui le village caché de Suna dont elle est très fière. Pourtant elle aime s’habiller coloré et c’est pour cela, qu’en adoptant un style d’habit bien à elle, elle porte un haut de couleur sable clair ou beige comme vous le voulez. En effet elle est habillée d’un bustier clair qui du côté gauche s’arrête bien avant le nombril alors que le côté droit est beaucoup plus long vu qu’il s’arrête au niveau de ses hanches. Elle porte ensuite un pantacourt bleu foncé presque noir et de grosses chaussures de marche assorties à la couleur du bas.
    Et comme si elle ne craignait pas la chaleur du climat de Suna, la kunoichi porte des manches commençant à la moitié des bras jusqu’aux poignets et dont le bras droit et recouvert, par-dessous, d’une mitaine bleu foncé. De plus elle porte une espèce d’écharpe très courte qui fait juste le tour de son cou. Il faut avouer qu’avec tout ce qu’elle porte on comprend mieux pourquoi elle se pointe toujours en retard… Allant dans sa tenue unique, elle tient constamment à la main son grand parapluie de bois d’une parce que ce parapluie joue le rôle de son arme et de deux elle déteste la pluie et qu’il vaut mieux être prudent même si à Suna il ne pleut pas souvent… >.< On peut trouver un peu bizarre qu’elle se promène tout le temps avec cet objet qui pourtant a comme première fonction d’être une arme de ninja car il est équipé à l’intérieur de senbons cachés qui sont projetés sur adversaire grâce au Chakra de la jeune femme.


    — PSYCHOLOGIE :

    — HISTOIRE : Un soir d’automne à Suna, le village paisible caché du vent, naquit le second enfant d’une famille unie.

    - Magnifique ! Vous qui vouliez une fille et un garçon ! Voici la petite fille. C’est le petit Yahiko qui va être content d’être grand frère !

    Se furent les premières paroles prononcées par l’infirmière un soir où la douce brise du village caressait les vitres de l’hôpital d’où les feuilles orangées du seul arbre de l’établissement, qui avait réussi a poussé, tombaient. La mère trop occupée à tousser sans cesse ne rajouta rien si ce n’est qu’un léger sourire.
    On ne peut pas dire qu’Haruyo eu une vraie enfance ni son frère d’ailleurs.

    -Haru’ ma puce s’il te plait tu peux essayer de passer le balai dans la maison…? Ton frère a beaucoup de travail tu sais il est à l’académie ninja, il n’a pas le temps pour ces choses-là.

    -Oui Maman

    Et la petite fille aussi jeune fut-elle alla se débrouiller avec les quelques savoirs qu’elle avait en ménage. Chaque jour ou presque, elle s’occupait des tâches de la maison, sa mère étant trop malade pour bouger c’était Haruyo qui s’occupait des corvées avec son grand frère qui n’hésitait jamais à l’aider une seule seconde. Les deux enfants avaient grandi sans leur père, décédé lors d’une mission de récupération de rang A dans l’ANBU, mais dans l’esprit d’une famille unie et qui ne devait pas se dessouder sous aucun prétexte car c’était l’union d’une famille qui en fait sa force et l’amour de ses proches celle du ninja. C’était les paroles que leur mère leur répétait constamment avant qu’elle ne soit gravement malade. Haruyo et son grand frère avaient donc pour premier principe de faire passer ces proches avant soi-même. Pour elle et son frère cela coulait de source et s’était devenu une habitude chez eux. Même si le grand frère d’Haru’ était à l’académie ninja et devait s’entrainer et faire ses devoirs, il insistait toujours pour aider aux taches avec sa petite soeur lorsque leur mère était malade. Mais au fil du temps la mère devint de moins en moins amante et attachante comme l’avait connu les deux enfants. C’était sûrement la maladie qui la rongeait et qui la rendait comme cela.

    -Haru’ ! Tu as bien regardé l’état de la maison ?

    -Oui Maman

    Et comme d’habitude elle essayait de nettoyer la maison comme elle le pouvait, comme pouvait le faire une gamine de 7 ans. Depuis que leur mère était tombée malade se fut comme si elle avait été morte à cet instant. Elle n’était plus la même. Puis de nouvelles techniques apparurent en médecine et la famille Osamu apprit que la mère pouvait être traitée puis soignée. La mère fut en meilleure forme un an plus tard. Elle n’était pas une shinobi. Elle se réveilla de sa grande maladie sans mari avec deux enfants à la charge et presque rien pour vivre.
    Le couple vivait convenablement avec la paye du chef de famille et les époux s’était juré quoi qu’il arrive de se battre et de vivre heureux. Le père n’était pas vraiment emballé en premier lieu d’avoir des enfants…Etant fils unique il avait beaucoup de mal à partagé même sa propre femme à ses enfants. Cependant l’aimant éperdument il céda aux caprices de sa femme. Il essaya de faire beaucoup d’effort et d’aimer son premier enfant comme il le pouvait mais son égoïsme et sa jalousie prenaient inévitablement le dessus. Mais la famille était unie du moins assez unie, sous l’œil vigilant du père commençant à se faire rongé par la jalousie. Le père très impulsif éclata un jour de colère lorsque le petite Yahiko allait à son école. Se fut assez explosif, le couple croulait sous les injures et les insultes. La femme lui demandait d’entendre raison et d’agir en homme mûre et pas en gamin de 12 ans piquant sa crise de jalousie. Se fut dure et très expressif mais le ton retomba une heure après…Se fut la première dispute…et si je dis première c’est qu’il y en a eu plusieurs qui la succédèrent mais Haruyo n’eut jamais l’occasion d’y assister vu que quand elle naquit son père était déjà mort, seul Yahiko connaissait la vrai facette de son père. Mais la mère arrivait toujours à dissiper la colère de son conjoint. Elle était bien la seule qu’il écoutait dans toutes les personnes qu’il avait connu, elle était la seule qui avait su l’aider et l’aimer pour qu’il en soit attaché comme cela. Peut être trop attaché d’ailleurs… Finalement il su mettre « de l’eau dans son vin » et fit des efforts pour contrôler son caractère instable…Et le calme retomba sur la famille. L’homme parut s’habituer à son enfant et un deuxième était en cours de route. Seulement il n’eut jamais la chance de voir le visage de ce deuxième car sa vie fut prise en échange d’une autre lors d’une mission de sauvetage.
    Haruyo vécu sans avoir connu son père et sa mère, ne voulant pas brisé le beau rêve de la famille unie, décrivit à sa fille son mari comme un homme gentil et un père idéal. La mère ne voulait pas déstabiliser l’enfance de sa fille.

    Mme Osamu enfin « remise sur pied » se prit une grand gifle dans la figure : la voilà seule avec deux enfants, sans mari et très mal en point financièrement. Ces problèmes avaient été temporairement oubliés grâce à la maladie plus douloureuse que la réalité qui se présentait maintenant à elle.
    Elle, qui prônait l’esprit d’équipe et l’union, perdit courage et espoir ne se voyant pas se battre seule.
    Elle sombra donc dans l’alcoolisme et ne faisait plus rien de ses journée hors mis le fait de fixer le fond de son verre quand il était vide. Haruyo devait donc s’occuper encore de la maison espérant un peu d’aide de sa mère vu qu’elle allait mieux mais elle délaissait complètement ses enfants. Plus grande quand elle rentra dans l’académie ninja la pauvre enfant rentrait à peine qu’il fallait qu’elle cuisine ce qu’il restait dans le frigo ou aller acheter de la nourriture rapide. Elle passait ces weekends à nettoyer la maison comme elle le pouvait et veillait à ne pas déranger son frère qui allait passer ses examens et peut être devenir genin. Elle était heureuse pour lui et le fait de s’occuper de tout pour laisser le champ libre à son frère lui donnait de la motivation et la rendait heureuse. Elle ne le faisait plus pour sa désolante mère mais pour un grand frère qui l’aimait beaucoup et qui savait s’occuper de sa petite sœur quand il le fallait. Le peu de temps qui lui restait elle le passait à enfin s’amuser avec ces amies plutôt que de faire ses devoirs… Ce qui ne vous étonnera pas qu’elle soit devenu genin à 15 ans.
    Haruyo vécu son enfance entre l’académie où elle était facilement en échec et le travail à la maison. Elle interdisait à son frère de faire quoi que se soit et voulait à tout prix qu’il réussisse en tant que ninja. Cependant Yahiko supportait de moins en moins de voir sa mère ne plus s’occuper d’elle ni de ses enfants faisait office de plante verte dans la maison et le fait de voir sa sœur tout faire et être en échec scolaire à l’académie.
    Le grand frère d’Haru’ commença à haïr sa mère du plus profond de lui-même depuis le jour où il comprit cela. Et cette haine ne faisait que ce renforcer chaque jour qui passait, la voyant de plus en plus inconsciente et désagréable. Il admirait beaucoup sa sœur et dès qu’il réussi son examen chuunin il commença à aider sa soeur. Il décida de prendre les choses en main et les rôles furent inversés. Il essaya de s’occuper d’un maximum de chose à la maison et de laisser sa sœur travailler pour l’académie ninja, elle qui rêvait tant d’être un grand shinobi. Yahiko avait fini par devenir quelqu’un de solitaire se faisant très difficilement des amis car il commençait à mépriser toute personne qui avait le moindre délaissement de sa famille même pour rire. Pour lui on ne plaisantait pas avec la famille. Il était devenu très possessif envers sa sœur et très protecteur. Il veillait à ce qu’elle ne manque de rien, il lui donnait l’affection qu’elle demandait. Il interdisait même la mère d’approcher sa fille et de toute manière dans les cas où elle le faisait c’était pour crier sur sa fille ou pour lui donner des ordres. Mais aux 10 ans de la petite Haruyo se fut la fin de tout cela…Un jour, ce jour lui montra à quel point l’humain était un être infecte, le jour où tout a commencé. Haruyo rentrait avec une amie de la supérette. Elles faisaient tous les jours le même trajet se raccompagnant mutuellement chez l’une et chez l’autre car elles n’habitaient pas très loin l’une de l’autre. Mais ce jour-là, l’amie d’Haruyo lui proposa de rester un petit moment chez elle histoire de s’amuser encore un peu.
    L’enfant n’ayant prévenu personne, la mère s’impatientait et avait décidé d’une belle punition assez violente pour lui apprendre à ne pas disparaître dans la nature sans prévenir personne.
    Ce fut Yahiko qui rentra à la maison le premier et qui dès le premier pas sur la porte ce prit tout ce que la petite sœur aurait du se prendre. Le garçon n’avait jamais vu sa mère aussi violente et peu souciant des conséquences de ses actes. Le jeune homme ne fut que se défendre…enfin c’est ce qu’il dit quand on l’interrogea sur la cause du décès de sa mère. Mais on se doute bien qu’au final ça l’arrangeait et qu’il pensait qu’il en était mieux ainsi. Lorsqu’Haru’ rentra chez elle, elle découvrit avec stupeur ce qu’il était arrivé. Le corps de sa mère n’était plus là, la sécurité avait fait le ménage mais son frère vint lui annoncer le « malheur ». Il ne lui cacha pas la vérité. Il lui raconta ce qu’elle s’apprêtait à lui faire, ce qu’il prit à sa place et ce qu’il fit par pure défense… Enfin c’est ce qu’il disait devant l’es enquêteurs. Plus tard dans la soirée, Haruyo lui révéla que, pendant leur combat, il s’était très bien défendu et avait pris rapidement le dessus, la mère avait imploré qu’il s ‘arrête mais ce n’est pas ce qu’il fit.

    -A quoi bon de toute façon nee-san, elle n’avait plus rien à faire dans notre vie. Elle ne nous aimait pas.

    Haruyo avait parfaitement conscience que sa mère était très certainement une mère indigne mais de la à la tuer… Yahiko avait su saisir cette opportunité dont Haru’ était incapable de faire. La petite Osamu était complètement perdue par les paroles de son frère qui était presque dépourvu de tout sentiment. Il lui promit que cela n’arriverait plus, qu’il veillerait sur elle quoi qu’il arrive et qu’il ne laissera personne lui faire du mal. A présent, il vivait en grande partie pour elle et n’avait d’estime que pour sa tendre petite sœur. Haruyo voyant la détermination de son frère fit de même. Elle est tout le temps collée à son frère quand elle est chez elle et n’hésite pas à s’occuper de lui s’il est malade ou autre. C’est en partie grâce à son frère qu’aujourd’hui Haru’ est celle qu’elle est : quelqu’un d’altruiste



    — GRADE SOUHAITE: Kazekage king





Hors RP



    — AGE : 18 Cool

    — SEXE : *Se regarde* Féminin je crois Very Happy

    — CODE : Validé par la perfection. Cool Et j'ai de bonnes raisons d'y croire X)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Haruyo Osamu [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi No Yami :: .:: Dossier des shinobis ::. :: Présentations :: Présentations en cours-